Pourquoi les options peuvent vous intéresser

Avec l'expert Luc Van Hof

Peeters_sepia

'' Quel(s) sont les objectif(s) que j'espère atteindre avec des options ? Et quels risques suis-je prêt à prendre à cette fin ? "
Telles sont les questions à vous poser avant de vous lancer dans le négoce d'options. Le premier objectif qui vous vient à l'esprit est sans doute : « gagner de l'argent ». Mais, aussi ironique que cela puisse paraître, une telle réponse ne vous aidera pas à atteindre votre but. Quels sont donc les objectifs pertinents ?

 

Luc Van Hof vous faites le résumé

Luc Van Hof commence sa carrière comme consultant financier chez Deloitte avant de travailler pour la Commission européenne (où il gère un portefeuille de plus de 2 milliards d'euros de produits dérivés).

Il part ensuite travailler à Londres pour de grands noms de la finance comme Bankers Trust International et Morgan Stanley.

Aujourd'hui, Luc dirige la firme Capital Hedge, qui donne des conseils en stratégies d'investissement alternatives.

4 objectifs principaux

Les options offrent un éventail de possibilités dont ne disposent pas les investisseurs dont le portefeuille est constitué exclusivement d'actions, d'ETF et de toutes sortes d'autres produits négociables. Pour négocier efficacement des options, vous devez d'abord déterminer précisément vos objectifs et évaluer vos risques. Ensuite, vous appliquez des stratégies vous permettant d'atteindre ces objectifs. De manière générale, le négoce d'options vise un des 4 buts ci-dessous :

  1. Profiter d'une tendance de cours
  2. Couvrir une position ou un portefeuille existant
  3. Générer des revenus
  4. Tirer avantage de situations neutres/uniques

Il peut exister encore d'autres objectifs mais la majeure partie des transactions en options visent un des 4 buts ci-dessus. À présent, analysons plus en profondeur chaque objectif afin que vous compreniez mieux les possibilités offertes par les options et surtout l'aide qu'elles peuvent vous apporter pour atteindre les objectifs ci-dessus.

Objectif 1: profiter d'une tendance de cours

Les investisseurs qui achètent des actions (et/ou effectuent des transactions à découvert) expriment ainsi leur conviction que le prix augmentera (ou baissera). Si vous voulez investir en options, vous pouvez faire exactement la même chose en achetant une option call ou une option put. L'avantage est que vous devez investir beaucoup moins d'argent qu'un acheteur d'actions. Exemple : si un investisseur en actions achète 100 actions à 20 euros, le montant de son placement s'élèvera donc à 2 000 euros. En revanche, l'investisseur en options peut acheter une option call ayant un prix d'exercice de 20 euros pour un prix compris, disons entre 100 et 200 euros, ce qui sera aussi le risque maximal qu'il supportera pour cette transaction. Si le cours de l'action évolue comme prévu, l'investisseur en options obtiendra un rendement nettement plus élevé que l'acheteur d'actions. Si vous avez pour objectif de tirer profit des mouvements de cours, vous pouvez donc l'atteindre avec des options pour un montant nettement inférieur à celui nécessaire pour des actions.

Objectif 2: couvrir une position ou un portefeuille existant

Un détenteur d'actions cotées en Bourse peut limiter le risque de baisse lié à ce type d'investissement jusqu'à un certain niveau (tout au moins pour une période donnée) en achetant une option put sur l'action en question. Ainsi, pour chaque euro que l'action perd par rapport au prix d'exercice de l'option put achetée, la valeur de l'option put s'apprécie d'un euro. Le risque baissier reste donc limité - en tout cas durant la période de l'option. De la même manière, un investisseur ayant un portefeuille d'actions peut envisager d'acheter une option put sur un indice d'actions plus large, comme le S&P 500 ou le Nasdaq 100. Si la Bourse s'inscrit dans une tendance baissière générale, l'option put sur l'indice d'actions peut générer assez de gain pour compenser entièrement, ou au moins partiellement, la réduction de valeur du portefeuille de l'investisseur. Bref : vous craignez une baisse de la Bourse à court terme mais ne voulez pas vendre une action déterminée ou une partie d'un portefeuille d'actions ? Vous pouvez limiter le risque en appliquant la bonne stratégie de couverture à l'aide d'options.

Objectif 3: générer des revenus

Il existe toutes sortes de stratégies d'options utilisées par les investisseurs dans l'espoir de réaliser des gains. La stratégie la plus courante consiste à émettre des options call couvertes sur un portefeuille d'actions existant. Si le cours des actions reste sous le prix d'exercice de l'option call vendue, l'investisseur conservera l'intégralité de la prime qu'il a reçue de l'acheteur des options.

Une autre stratégie habituelle est appelée « credit spread ». Elle consiste à vendre une option call ou put qui est « out of the money » et à acheter simultanément une option call ou put « out of the money » supplémentaire. On appelle cette stratégie « credit spread » parce que lorsque la transaction est conclue, l'investisseur en options reçoit un crédit équivalent à la différence entre les prix des 2 options. Le prix de l'option vendue est ainsi supérieur au prix de l'option achetée. Si le prix des actions sous-jacentes n'augmente pas au-dessus du prix d'exercice de l'option vendue, le négociant conservera le crédit dans son intégralité. En réalité, en « émettant » des options, les investisseurs dans ce type d'instruments peuvent retirer de leur portefeuille un gain supplémentaire (potentiellement).

Objectif 4: tirer avantage de situations neutres/uniques

Lorsqu'un investisseur achète une action et que le prix reste stable, il ne gagne rien. Un investisseur en options peut, de son côté, tirer avantage d'une telle situation. Une stratégie d'options possible est le « calendar spread ». Cette méthode consiste à acheter une option à long terme et à vendre une option à court terme ayant les mêmes prix d'exercice. L'investisseur pourra ainsi éventuellement tirer avantage du fait que la date de maturité de l'option à court terme est plus rapprochée que celle de l'option à long terme. Tant que l'action sous-jacente évolue dans une certaine fourchette de prix, le gain augmentera, même si le prix des actions stagne.

D'un autre côté, si un investisseur en option prévoit que le cours d'un titre sera très volatile à court terme et sortira de sa fourchette de prix étroite, il peut acheter un « straddle ». Cela signifie qu'il achète une option call et une option put ayant le même prix d'exercice et la même date de maturité. Tant que l'action sous-jacente bouge sensiblement dans l'une ou l'autre direction, le trader de notre exemple réalise un gain.

Retenez surtout que les options offrent aux investisseurs la possibilité de tirer avantage de marchés en hausse ou en baisse, de marchés stagnants, et de situations caractérisées par une volatilité élevée et/ou faible. N'oubliez pas non plus que, pour ce type de produits, il faut pouvoir s'appuyer sur un niveau de connaissances et d'expériences approprié.

Et maintenant ?

Comme vous le voyez, vous pouvez exploiter les options de multiples façons. Le principal est de savoir clairement ce que vous voulez obtenir en investissant dans ce type d'instruments et que vous soyez conscient des risques et frais qui y sont liés. C'est à ces conditions qu'il peut être intéressant de se lancer dans le négoce d'options.

Saviez-vous d'ailleurs que les options ne sont pas soumises à la taxe de bourse ? Des frais moindres, c'est autant de rendement potentiel qui ne sera pas écrémé.

À présent, vous pouvez commencer à investir. Vous hésitez encore ? Dans un premier temps, testez votre stratégie grâce au portefeuille simulé du compte gratuit Négocier chez Binck.

AVERTISSEMENT
Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de BinckBank.

Avant d’effectuer un investissement, Binck contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. Binck vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si Binck n’a pas pu les évaluer.

Tout investissement comporte des risques. De manière générale, un investissement offrant une perspective de rendement élevé comporte des risques élevés.

Le traitement fiscal dépend des circonstances individuelles d'un client et peut être sujet à modifications à l'avenir.

Nos services s'accompagnent de frais et de charges que vous pouvez consulter dans la Liste des tarifs.

Vous trouverez toutes les informations utiles et prescrites par la loi dans le Centre Documents.

 

Augmentez vos connaissances, augmentez votre rendement

Avec la Binck Académie, apprenez à prendre des décisions capitales pour votre capital.

Inscrivez-vous à nos webinars