Investir, combien ça coûte ?

Tous les coûts d'investissement mis en évidence dans un guide pratique

Télécharger le guide

Quand vous investissez, différents types de frais ont une influence directe sur le rendement de vos investissements. Les connaissez-vous tous ? Cette synthèse pratique vous apprendra tout ce que vous devez savoir sur les frais liés aux investissements.


Vous souhaitez aussi accroître votre rendement ? Téléchargez notre guide pratique.

Que sont les frais d’entrée ?

L’impact des frais d’entrée sur vos investissements

kosten-hero-1

Des frais d’entrée vous sont demandés chaque fois que vous achetez un fonds d’investissement. Ce sont des frais uniques que vous facture votre banque ou votre courtier au titre de frais administratifs quand vous achetez une ou plusieurs parts d’un fonds d’investissement. Payez-vous trop de frais sur vos fonds d’investissement ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les frais d’entrée.

Combien payez-vous en frais d’entrée ?

Les premiers frais auxquels vous êtes confronté sont donc les frais d’entrée. Des frais vous sont généralement demandés chaque fois que vous achetez un fonds d’investissement. Ils prennent la forme d’un pourcentage du capital investi.

La plupart des banques et courtiers facturent des frais d’entrée compris entre 0 et 3%. Dans des cas extrêmes, les frais d’entrée peuvent atteindre 5 à 6%.


"Saviez-vous que les Belges paient au total plus d’un milliard d’euros en frais d’entrée par an sur leurs investissements en fonds ?"


Pour l’investisseur, il est important de savoir que quand ils sont excessifs, ces frais peuvent peser considérablement sur le rendement. Saviez-vous par exemple que les Belges paient au total plus d’un milliard d’euros en frais d’entrée par an sur leurs investissements en fonds ?

Autre élément à connaître : parfois, un fonds d’investissement peut facturer des frais d’entrée supplémentaires dans le cadre d’un soft close. Les maisons de fonds utilisent souvent cet artifice pour préserver la stratégie et protéger les investisseurs déjà investis quand un fonds jouit d’une popularité excessive – et cause ainsi des entrées de capitaux trop importantes. Dans le cas d’un soft close, il est toujours possible d’investir dans le fonds d’investissement, mais l’augmentation des frais dénue l’investissement de tout intérêt.

kosten-extravisual-1

L’effet des frais d’entrée sur votre rendement

Avant de commencer à investir, il est important de comparer les frais facturés par les différentes banques et autres courtiers. On trouve ainsi sur le marché des institutions d’excellente qualité qui ne facturent pas de frais d’entrée. Elles vous permettent d’économiser rapidement plusieurs centaines, voire milliers d’euros.

Tout investisseur en fonds est confronté à différents types de frais. À coté les frais d’entrée, il y a aussi les frais de gestion et les frais facturés sur la vente de vos parts dans les fonds de placement (frais de sortie).


Imaginez que vous décidiez d’investir (dans un fonds). Vous achetez pour 10.000 € de parts dans un fonds d’investissement, et ajoutez ensuite de 500 € par mois. Au cours des 10 années suivantes, vous obtenez un rendement net moyen de 6% par an (hors frais d'entrée). De combien disposerez-vous après 10 ans si vous payez 1% ou 3% de frais d’entrée ?

Les chiffres ne mentent pas. Si vous payez 1% de frais d’entrée, vous aurez accumulé un capital de quelque 100.700 € après 10 ans. Alors que dans le 2ième scénario, votre capital est de 98.700 €. Une différence de 2.000 €, uniquement causée par des frais d’entrée légèrement supérieurs.


En gérant intelligemment votre argent, vous pouvez faire en sorte de récolter vous-même les fruits de vos investissements (en fonds), et ne pas les laisser à votre banquier. Vous pourrez ainsi dépenser les économies réalisées sur les frais à d’autres fins. Un voyage en famille, ou cette veste que vous avez toujours miroitée.

Remarquez que ce principe s’applique également à d’autres investissements. Ainsi les frais d’entrée peuvent-ils énormément varier selon le type de produit d’épargne pension, d’épargne long terme, etc. Pour ces produits aussi, il vaut assurément la peine de faire la comparaison.

Curieux de savoir votre profil d'investisseur ?
Découvrez en 5 questions. Faites le test.

Où trouverez-vous les frais d’entrée des fonds d’investissement ?

Vous pouvez généralement consulter les frais d’entrée des fonds d’investissement sur le site Web de votre banque ou courtier. Ce n’est pas le cas ? Contactez l’institution financière en question. Vous pouvez également trouver rapidement les frais d’entrée maximums sur le site Web de Morningstar.

  • Allez dans la barre de recherche en haut de la page ;
  • Saisissez le fonds d’investissement de votre choix ;
  • Cliquez sur « Frais ».

Sachez que les frais d’entrée sont souvent négociables

Enfin, vous disposez encore d’un atout : s’ils ne sont pas reversés au fonds d’investissement proprement dit, les frais que facture votre banque sont souvent négociables. Osez dès lors être critique vis-à-vis de votre banquier et demandez une remise.

DISCLAIMER

Cet article ne constitue pas un conseil d’investissement individuel ou une recommandation personnelle de la part de BinckBank. Nos services représentent des coûts et charges que vous pouvez consulter dans nos listes de tarifs. Vous trouverez de plus amples informations à ce propos en bas de cette page.

L’importance des frais de transaction dans les investissements

L’impact des achats et ventes sur le rendement de vos investissements

Les frais de transaction sont les frais que vous versez à votre banque ou à votre courtier chaque fois que vous achetez ou vendez un titre. Vous y serez confronté chaque fois que vous négociez un instrument financier. Il est cependant possible de les réduire en tenant compte des éléments suivants.

Quand vous investissez dans des actions individuelles ou d’autres instruments financiers, les frais qui vous seront facturés dépendront du montant de l’achat. Plus votre investissement est important, plus les frais seront élevés en termes absolus (€), mais plus ils seront faibles par rapport au montant de l’achat.

Généralement, vous paierez entre 6 et 7,50 € pour une transaction inférieure à 2.500 €. Il est possible de calculer aisément vos frais de transaction annuels en multipliant le nombre de transactions que vous effectuez sur une année par les frais de transaction affichés par votre banque ou votre courtier.

kosten-hero-2

Banque ou courtier ?

Sachez que les banques facturent généralement des frais plus élevés que les courtiers. Dans la plupart des cas, les frais de transaction demandés par une grande banque dont le nom se compose de 3 lettres sont nettement plus élevés que ceux facturés par un courtier en ligne comme BinckBank.

Outre les frais de transaction, la plupart des banques facturent également des frais de garde. C’est la rémunération que demande une banque pour conserver vos titres sur un compte-titres. Le courtier en ligne ne facture généralement pas de frais de garde.

Frais de transaction sur investissement actif et passif

Vous faites vos premiers pas en Bourse ? Avant de commencer à investir, nous vous conseillons d’effectuer une comparaison entre un investissement indiciel ou passif et un investissement actif.

Les investisseurs actifs tentent de battre la Bourse. Leur objectif : être plus performant qu’un indice donné, comme le BEL20. Les investisseurs de ce type s’intéressent beaucoup à la Bourse. Ils prennent plaisir à suivre leurs investissements et tentent de damer le pion aux autres investisseurs.

Une des caractéristiques des investisseurs actifs est qu’ils achètent et vendent davantage, et paient donc plus de frais de transaction. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles seulement un faible pourcentage des investisseurs parvient à battre un indice à long terme.

Vous pouvez également opter pour un investissement passif. Dans ce cas, vous copiez un indice donné. Par conséquent, vous obtenez un rendement conforme au marché. Si vous optez pour un investissement passif, vous effectuerez probablement très peu d’achats et de ventes. De ce fait, les frais de transaction seront nettement inférieurs à ceux d’un investissement actif.

Pas sûr si Négocier est vraiment la méthode d'investissement pour vous ? Dévouvrez vite si c'est le cas ou pas.
kosten-extravisual-2

Gestion de portefeuille

Si vous n’avez pas l’ambition de suivre vos investissements chaque semaine, une option intéressante consiste à confier la gestion de votre portefeuille à un expert. Dans le cadre du services de gestion d’actifs, un gestionnaire qui a plusieurs années d’expérience au compteur assure le suivi des investissements. Il peut opter à la fois pour des fonds à gestion active et des fonds à gestion passive.

Dans la plupart des cas – et surtout chez les banques traditionnelles –, vous devrez payer des frais de transaction. Sachez cependant que plusieurs banques d’investissement en ligne ne facturent pas ces frais. Vous avez donc intérêt à vous informer auprès de votre banque ou de votre courtier sur l’existence ou non et la hauteur des frais de transaction. Vous éviterez de cette façon des surprises désagréables.

La démocratisation de la gestion de portefeuille


Voilà pourquoi la gestion de portefeuille n'a jamai été aussi intéressante. Découvrez ce que vous devez savoir.

DISCLAIMER

Message à caractère commercial. Cet article ne constitue pas un conseil d’investissement individuel ou une recommandation personnelle de la part de BinckBank. Vous trouverez de plus amples informations à ce propos en bas de cette page.

Des investissements rentables, sans frais excessifs ?

Les frais facturés sur chaque instrument financier

kosten-hero-4

« Investir, combien ça coûte ? » Beaucoup dépend de l’instrument financier dans lequel vous investissez. Mais quel que soit cet instrument, tentez toujours de trouver le juste équilibre entre des frais réduits et un rendement optimal. Voici les frais facturés selon le type d’investissement.

Vous gérez vous-même vos investissements

Si vous achetez des actions individuelles (ou d’autres produits financiers), vous choisissez vous-même les produits dans lesquels vous investissez. En d’autres termes : vous vous informez en profondeur et réagissez aux opportunités qui se présentent sur les marchés financiers. On dit souvent que ce qu’on fait soi-même coûte moins cher. Il n’en va pas autrement sur les marchés financiers. Pour une transaction de moins de 2.500 €, vous paierez en moyenne entre 6 et 7,50 € de frais.

Sachez cependant que l’option la moins chère n’est pas toujours la meilleure. Certains investisseurs éprouvent des difficultés à gérer leurs investissements. Ils commettent diverses erreurs qui affectent le rendement. Résultat : rares sont les investisseurs qui parviennent à obtenir un rendement conforme au marché en gérant leurs investissements.

Si vous n’avez pas l’ambition de suivre vos investissements chaque jour ou chaque semaine, il peut être intéressant d’investir au moins une partie de votre patrimoine dans des fonds d’investissement ou d’en confier la gestion à des experts expérimentés.

Vous voulez investir, mais ne savez pas comment procéder ?
Découvrez ce que peut vous apporter notre service Négocier. Lisez l'article.

Les fonds sont-ils moins chers ?

Si vous choisissez d’investir en fonds au lieu de gérer vos avoirs, vous paierez une rémunération supplémentaire aux gestionnaires des fonds. Ce sera également le cas quand vous faites appel à des services de gestion d’actifs. En échange, vous bénéficiez de l’expertise de la maison de fonds en question.

Ces frais supplémentaires ne sont cependant pas toujours préjudiciables. Dans la mesure où chaque fonds d’investissement comporte généralement plus de 100 positions, vous bénéficiez immédiatement d’une bonne diversification. D’autre part, vous n’avez plus à vous préoccuper du suivi de votre portefeuille. Votre gestionnaire de fonds s’en charge pour vous. Cette mesure rassure de nombreux investisseurs. Les frais courants d’un fonds d’investissement sont compris entre 1% et 3%.

Investir, oui, mais comment ?
Parcourez notre liste et découvrez ce que peuvent vous apporter les fonds. Lisez l'article.

Investir en obligations

Outre les actions, il peut également être intéressant d’investir une partie de votre patrimoine en obligations. Dans ce segment aussi, vous avez le choix entre des obligations individuelles et des fonds obligataires.

Si vous voulez acheter des obligations publiques ou d’entreprises vous-même, vous paierez les mêmes frais de transaction que pour les actions : en moyenne entre 6 et 7,50 € pour des investissements inférieurs à 2.500 €.

Quand vous achetez un fonds obligataire, vous devez tenir compte des frais courants. Ils représentent les frais de gestion du fonds d’investissement. Vous les retrouverez sur le site de Morningstar :

  • Allez dans la barre de recherche en haut de la page ;
  • Saisissez le fonds d’investissement de votre choix ;
  • Cliquez sur « frais ».


kosten-extravisual-4

Combinaison idéale entre frais et rendement

Cherchez à optimiser vos investissements. Quand vous investissez, vous voulez obtenir le rendement le plus élevé possible après déduction des frais, compte tenu des éventuels risques. Il s’agit donc de trouver le juste équilibre entre frais et rendement. Un investissement très bon marché n’est pas nécessairement meilleur qu’un investissement assorti de frais un peu plus élevés, et vice versa.

Nous vous recommandons d’analyser l’historique du fonds d’investissement ou de l’entreprise en question. Comment l’entreprise ou le fonds dans lesquels vous envisagez d’investir se sont-ils comportés au cours des années écoulées ? Plus la période analysée est longue, mieux c’est. Si votre éventuel nouvel investissement s’est montré très performant ces dernières années, c’est une première indication : votre argent est vraisemblablement entre de bonnes mains. Mais rappelez-vous que les rendements obtenus par le passé n’offrent aucune garantie pour le futur.

Poser ces 5 questions à votre banquier


Vous souhaitez investir dans des fonds ? Posez ces 5 questions à votre banquier. Et à vous-même.

DISCLAIMER

Cet article ne constitue pas un conseil d’investissement individuel ou une recommandation personnelle de la part de BinckBank. Nos services représentent des coûts et charges que vous pouvez consulter dans nos listes de tarifs. Vous trouverez de plus amples informations à ce propos en bas de cette page.

Comment éviter les frais excessifs sur vos investissements

Optez pour le meilleur rapport qualité-prix

Investir sans frais ? C’est utopique. En revanche, il est parfaitement possible d’obtenir un rendement attrayant moyennant des frais équitables. Ces cinq conseils vous permettront de mieux évaluer votre rendement après déduction des frais, que vous investissiez vous-même ou que vous sous-traitiez la gestion de votre portefeuille.

Informez-vous

D’abord et avant tout, il est important de rechercher le courtier qui correspond le mieux à vos besoins. Comme en amour, vous devez trouver l’intermédiaire financier qui vous convient vraiment. Un courtier qui peut vous aider à atteindre vos objectifs financiers.

Le courtier idéal dépendra de votre style d’investissement. Voulez-vous sous-traiter la gestion de votre portefeuille ? Êtes-vous un investisseur actif, ou privilégiez-vous une stratégie buy-and-hold ? Ce sont autant de questions que vous devez vous poser. Une fois que vous y aurez répondu, vous pourrez choisir le courtier qui répond le mieux à vos besoins financiers.

kosten-hero-5

L’importance des frais à long terme

Notre article sur les frais d’entrée a déjà attiré votre attention sur l’impact des frais sur le rendement à long terme. Si vous investissez 100 € aujourd’hui et obtenez un rendement de 10% chaque année, vous aurez gagné 10 € après un an. Mais au terme de la 2ième année, votre gain ne se montera plus 10 €, mais à 10% de 110 €. Votre capital aura donc grossi de 11 €. Vous le constatez : la croissance de votre portefeuille suit une courbe exponentielle. C’est l’effet des intérêts composés, des intérêts sur les intérêts. La huitième merveille du monde selon Albert Einstein.

Il est important de comprendre que les frais annuels réduisent l’effet des intérêts sur les intérêts. À long terme, ils peuvent vous coûter une part non négligeable de votre rendement.

Dans l’exemple du tableau suivant ci-dessous, nous imaginons que vous investissez 10.000 € aujourd’hui.

Valeur de votre investissement après: 3% de frais annuels 2% de frais annuels 1% de frais annuels
10 ans 14.802,44 € 16.288,95 € 17.908,48 €
20 ans 21.911,23 € 26.532,98 € 32.071,35 €
30 ans 32.433,98 € 43.219,42 € 57.434,91 €
40 ans48.010,21 € 70.399,89 € 102.857,18 €

Source: Money Chimp Calculator

Après déduction des frais, vous vous constituez un capital deux fois plus élevé quand vous payez 1% de frais par an que quand vous payez 3% de frais par an – et ce, sur une période de 40 ans.

Tout ce que vous devez savoir sur les frais à tête reposée ?
Téléchargez le guide « Investir, combien ça coûte ? »

Impact de la directive Mifid II sur les frais

Bonne nouvelle ! Depuis 2018, la directive Mifid II oblige les courtiers et banques à vous fournir un relevé du total des frais (y compris les taxes) facturés sur vos investissements. Chaque année, vous recevrez donc une liste de tous les frais de l’année en question – payés à votre banque ou courtier – dans un relevé unique. Ces chiffres seront exprimés sous la forme d’un pourcentage du capital investi et en termes absolus (€). Vous y trouverez également les taxes de Bourse vous avez payées.

Trouver le bon équilibre

Soyez conscient du fait que si les frais sont importants, ils ne justifient pas une décision d’investissement à eux seuls. N’oubliez pas la plus-value que vous apporte votre banque ou courtier. Le meilleur investissement est celui qui vous apporte le rendement le plus élevé – après déduction des frais et compte tenu de votre goût du risque.

Si votre courtier est un peu plus cher, mais vous fournit des informations intéressantes, des conseils judicieux ou une actualité boursière adéquate qui vous permettent de prendre de meilleures décisions d’investissement (lisez : obtenir un rendement plus élevé), ces frais légèrement plus élevés se justifient largement. Dans votre supermarché local, préférez-vous un produit blanc ou des produits de marque de qualité ? À vous de choisir.

kosten-extravisual-5

Investir sans frais pour investisseurs expérimentés

Si vous possédez une certaine expérience, il vaut la peine de comparer le résultat de vos investissements au rendement des produits indiciels. Les trackers qui suivent un indice donné facturent généralement des frais réduits. Si – avec l’aide de votre courtier – vous parvenez à obtenir un rendement supérieur à celui d’un investissement indiciel, vous saurez que vous avez fait le bon choix.

Investir sans frais est un mythe. Des frais s’appliquent à tout le monde, quel que soit le type d’investisseur. En connaissant tous les frais qui vous sont facturés (directs, indirects, liés à la gestion et aux instruments, etc.), vous serez cependant en mesure de comparer et de faire le meilleur choix.

Négocier, investir dans des fonds ou la gestion d'actifs?


Le large assortiment de produits financiers et de stratégie possibles peut parfois décontenancer. Nous vous aidons volontiers à trouver une solution sur mesure.

DISCLAIMER

Cet article ne constitue pas un conseil d’investissement individuel ou une recommandation personnelle de la part de BinckBank. Vous trouverez de plus amples informations à ce propos en bas de cette page.

Le coût réel de la gestion de portefeuille

N’oubliez pas de tenir compte des frais indirects

kosten-hero-3

Il est toujours recommandé de comparer les frais facturés par différents fournisseurs de services avant de s’engager avec l’un deux, et la gestion de portefeuille ne fait pas exception. Pensez aux frais de transaction, aux frais de garde, aux frais de courtage, à la taxe de Bourse, aux autres impôts, aux frais courants et, dans certains cas exceptionnels, aux commissions à la performance. Et nous n’avons même pas abordé les frais sous-jacents. Les connaissez-vous tous ?

Cette liste pratique vous permettra de comparer aisément les différents postes de frais :


  • Frais d’entrée et de sortie : indemnité (en pourcent) que certains fonds d’investissement peuvent vous facturer à l’achat ou à la vente de parts ;
  • Frais de transaction : frais que vous facture votre banque ou votre courtier pour chaque transaction ;
  • Frais de garde : frais que facture une banque pour conserver vos titres sur un compte. La plupart des courtiers ne facturent pas de frais de garde ;
  • Frais de courtage : quand vous investissez par l’intermédiaire d’un courtier, celui-ci veut également sa part de gâteau. L’intervention d’un intermédiaire représente donc des frais supplémentaires ;
  • Taxe de Bourse : l’État aussi veut sa part. La taxe de Bourse varie selon l’instrument financier dans lequel vous investissez. Pour de plus amples informations, jetez un coup d’œil sur cet article de Test-Achats;
  • Impôts : les plus-values sur investissement ne sont pas taxées en Belgique. Mais vous devez payer un précompte mobilier chaque fois que vous percevez des dividendes. Et ce, tant dans le cadre de services de gestion de portefeuilles (fonds de placement) que quand vous investissez en titres individuels. En Belgique, le précompte mobilier s’élève actuellement à 30%. Remarquez que si la valeur totale des instruments financiers imposables que vous détenez sur vos comptes-titres dépasse 500.000 €, vous serez également soumis à une taxe sur les comptes-titres;
  • Frais courants : la rémunération des fonds d’investissement dans lesquels votre gestionnaire investit.

Dans des cas très exceptionnels, une commission à la performance pourra également vous être facturée. C’est une indemnité que demande le gestionnaire de fonds quand le fonds d’investissement s’est montré particulièrement performant.

Certains gestionnaires facturent par exemple une commission à la performance de 25% chaque fois que le rendement dépasse 6% par an. Par exemple : si le fonds d’investissement a obtenu un rendement de 10% – 4% de plus que 6% – l’année précédente, une commission à la performance de 1% (4%*25%) vous sera facturée.

kosten-3-extravisual

Frais évidents et frais sous-jacents

Tous les frais que vous payez influent sur le rendement de votre compte d’investissement. Il est important que vous (re)connaissiez tous les frais, des plus évidents aux plus discrets.

Les frais évidents sont ceux qu’un investisseur peut constater immédiatement. Ils sont directement imputés au montant investi. Vous les trouverez sur le relevé qu’établit votre banque d’investissement. Pensez par exemple aux frais de transaction et à la taxe de Bourse.

Cela dit, l’investisseur est également confronté à des frais sous-jacents. Par exemple les frais courants. Ils comprennent la rémunération du gestionnaire de fonds – que vous remarquerez moins aisément dans le cadre d’un service de gestion de portefeuille.

Imaginez qu’un fonds d’investissement facture 1% de frais courants sur l’année à venir, et qu’une part s’échange actuellement à 100 €. Cela signifie concrètement que le gestionnaire de fonds va retirer chaque année 1%, soit 1 €, du capital du fonds d’investissement.

Si le gestionnaire de fonds parvient à obtenir un rendement de 6% sur les douze mois à venir, votre part dans le véhicule d’investissement ne vaudra pas 106 €, mais 105 €.


Attention :

Ces frais « sous-jacents » doivent également figurer sur le relevé de votre banque d’investissement. Nous en faisons mention dans cet article pour en rappeler l’existence. Vous éviterez ainsi de désagréables surprises a posteriori.

Le Total Expense Ratio (TER) des services de gestion de portefeuille

Le Total Expense Ratio (TER) exprime en un seul chiffre le total des frais qui vous sont facturés dans l’hypothèse où aucune transaction n’est effectuée. Les frais de transaction et la taxe de Bourse ne sont donc pas pris en considération. Le TER vous indique les frais que vous paierez chaque année sur votre investissement.

Le TER est exprimé sous la forme d’un pourcentage de la valeur du fonds d’investissement dans lequel investit votre gestionnaire. Généralement, il fluctuera entre 1% et 3%. Vous pouvez retrouver le Total Expense Ratio sur le site de la société de fonds en question, ou sur le site de Morningstar (le TER y est appelé « frais courants »).

La Gestion d'Actifs une bonne idée?


Parcourez notre 10 commandements et découvrez si les services de gestion d’actifs vous conviennent

DISCLAIMER

Nos services représentent des coûts et charges que vous pouvez consulter dans nos listes de tarifs. Le traitement fiscal dépend des circonstances individuelles et peut toujours changer à l’avenir. Vous trouverez un complément d’informations dans le bas de cette page.

Télécharger le guide

Les frais peuvent nettement réduire votre rendement. Un investisseur prévenu en vaut plus que deux. Ce guide vous apprendra comment maintenir vos frais sous contrôle.


Bedankt! U ontvangt de kortingscode binnenkort in uw mailbox.

Télécharger notre guide pratique

DISCLAIMER

Cet article ne constitue pas un conseil d’investissement individuel ou une recommandation personnelle de réaliser des investissements donnés de la part de BinckBank. Tout investissement comporte des risques. On considère généralement qu’un investissement qui présente un rendement attendu plus élevé est aussi plus risqué.

Les prestations de services Négocier et Gestion d’Actifs sont soumises à des coûts et charges que vous pouvez consulter dans les listes de tarifs du Centre de documents sur www.binck.be.

Chaque fois que vous envisagez un placement dans le cadre du service Négocier, BinckBank vérifiera si celui-ci vous correspond sur la base des informations qu’il a récoltées relatives à vos connaissances et votre expérience des produits concernés. S’il s’avère que vous ne possédez pas les connaissances et une expérience suffisantes, ou si BinckBank n’a pas pu les évaluer, BinckBank vous avertira dans tous les cas.

Avant de vous donner accès au service Gestion d’Actifs, BinckBank évaluera la pertinence du service en fonction de vos connaissances et expérience, de vos préférences et de votre situation financière.