Trop d’argent expose les déficits

Saxo Bank Q2 Outlook 2021

Écrit par Ronald Veerman | 5 minutes

Alors que l'économie mondiale cherche à se dépêtrer de la profonde crise sanitaire, les investisseurs ont vu le contexte boursier complètement bouleversé par des programmes d'aide massifs et une gigantesque montagne de dettes.

« Un an après le déclenchement de la pandémie, les investisseurs vivent dans un monde complètement nouveau, qui n'a plus rien en commun avec le contexte auquel ils étaient habitués », déclare Steen Jakobsen, économiste en chef de Saxo Banque, la société-mère de BinckBank, dans les perspectives du deuxième trimestre de la banque, publiées aujourd'hui.

En plus d'un bilan sur la situation actuelle des marchés financiers, le Q2 Outlook contient également des perspectives pour le reste de l'année boursière.

Accent sur la stabilité sociale

Depuis le début de la pandémie il y a un an, les gouvernements ont injecté une quantité astronomique d'argent dans l'économie, équivalente à 20 % de leur PIB. Mais si l'argent abonde, Jakobsen estime que le monde financier se heurte à une pénurie de fonds de toutes parts, d'autant plus que les responsables politiques semblent avoir perdu de vue la stabilité financière.

Au lieu de cela, la stabilité sociale est désormais la priorité, l'accent étant placé sur la lutte contre les inégalités, la transformation verte et les investissements dans les infrastructures, entre autres. Selon la Saxo Banque, ces choix politiques auront à terme un impact majeur sur l'inflation, les taux d'intérêt et, par conséquent, sur les marchés financiers.

Pression sur les rendements

Selon le rapport, la hausse de l'inflation et des coûts salariaux aura un effet sur les marchés boursiers et exercera une pression sur les marges des entreprises.

En particulier, le secteur technologique, récemment en plein essor, pourrait être sous pression. Un effet qui pourrait être exacerbé par la perspective d'une réglementation supplémentaire et de nouvelles mesures antitrust.

En revanche, les perspectives sont meilleures pour les sociétés plus « physiques » et les actions de qualité de sociétés bien financées.

Obligations, dollar et matières premières

Les pressions inflationnistes à la hausse ne sont pas non plus une bonne nouvelle pour le marché obligataire, selon les économistes de Saxo Banque. En outre, on s'attend - et on espère - que le dollar s'affaiblira, ce qui insufflera un peu d'oxygène aux plus gros débiteurs.

En revanche, de nouveaux effets positifs sont attendus sur les marchés des matières premières. Une nouvelle hausse des cours du pétrole est prévue, et la valeur de l'or et de l'argent augmentera également sous l'effet de l'inflation.

De plus amples informations sur les facteurs décrits peuvent être trouvées dans le rapport complet, consultable via ce lien.

Investir comporte des risques, votre investissement peut perdre sa valeur. Plus d’informations au bas de cette page.

Auteur

Ronald Veerman

Ronald Veerman est expert financier chez BinckBank. Journaliste financier à La Haye, Bruxelles et Amsterdam pendant de nombreuses années, il a notamment exercé la fonction de rédacteur en chef de « De Financiele Telegraaf » (DFT).

Information importante

Cet article ne peut être considéré comme un conseil en placement individuel ou une recommandation individuelle de la part de BinckBank d'effectuer certains placements. Avant de procéder à un investissement, BinckBank s'assure que celui-ci vous convient sur la base des informations qu'elle a obtenues concernant vos connaissances et votre expérience du produit d'investissement en question. BinckBank vous avertira toujours s'il apparaît que vous n'avez pas les connaissances et l'expérience suffisantes, ou si BinckBank n'a pas pu le vérifier. Tout placement comporte des risques. Habituellement, un investissement dont le rendement attendu est élevé comporte des risques importants. Toutes les informations utiles et légales sont consultables dans le centre de documentation sur www.binck.be.

Ces articles pourraient vous intéresser…