Dollar Cost Averaging : la formule gagnante en Bourse ?

Écrit par Dieter Haerens | 5 minutes
LUN. 04-05-2020

La littérature consacrée au Dollar Cost Averaging (DCA) est impressionnante. Selon l’auteur Nick Maggiulli du site ‘Of Dollars and Data’ même Dieu ne peut battre cette méthode d’investissement. Et il explique dans le détail pourquoi. J’applique moi-même la formule depuis plus de vingt ans et j’en suis très satisfait. Elle est aisée à comprendre et à la portée de tout investisseur. De plus, elle constitue votre meilleure garantie d’obtenir un résultat optimal sur vos investissements à long terme.

La DCA est une méthode ancienne et éprouvée qui revient simplement à étaler ses investissements dans le temps en procédant à des investissements périodiques. Par exemple : vous investissez un montant fixe donné chaque mois. Les chercheurs ont déjà analysé de nombreux scénarios en profondeur et tous arrivent à la même conclusion : à long terme, même l’adepte du timing de marché le plus chanceux ne parvient généralement pas à surperformer l’investisseur qui se contente d’investir un montant fixe chaque mois, sans se soucier de la conjoncture boursière.

Dans l’article précité, Nick Maggiulli indique que sur n’importe quelle période de quarante ans depuis 1922 (y compris, par conséquent, tous les gros krachs survenus depuis) :

  • … dans 70% des cas, la DCA surperforme la méthode buy the dip qui consiste à accumuler des liquidités pour n’acheter qu’à chaque plancher absolu entre deux pics boursiers (ce dont, effectivement, seul Dieu serait capable, non ?).
  • … pour peu que l’on se trompe systématiquement de deux mois au moment de déterminer le plancher absolu dans une approche « buy the dip », la simple DCA donne de meilleurs résultats dans 97% des cas.

Une stratégie rentable qui permet de gagner du temps

Je rappelle brièvement ce en quoi consiste la DCA pour vous :

  • Chaque mois, vous transférez un montant fixe à investir dans votre portefeuille ;
  • Vous ne vous préoccupez pas de savoir si « c’est le bon moment pour (r)acheter des actions… » ;
  • Vous découpez le montant que vous souhaitez investir et diversifiez vos investissements ;
  • Vous consacrez votre temps aux plaisirs de la vie.

Pour résumer, cette stratégie est généralement beaucoup plus rentable que le scénario invraisemblable selon lequel vous parviendriez à timer systématiquement chaque plancher boursier pendant 40 ans.

C’est pourquoi je réponds toujours par l’affirmative lorsqu’on me demande si c’est le bon moment d’investir en actions. Mais j’ajoute immédiatement : « le mois prochain le sera aussi, comme le mois qui suit, etc. »

Vous avez compris l’idée.

Appliquer la DCA avec Gestion d’actifs

L’avantage est qu’il est très aisé d’appliquer la formule DCA via nos comptes Gestion d’actifs. Et ce, de manière automatique. Vous n’aurez rien à faire : nous nous chargeons de tout pour vous. En diversifiant vos avoirs dans un mix mondial de fonds d’actions, une formule associée à un système de surveillance active du capital qui vous aide à protéger des pertes une partie déterminée à l’avance de votre portefeuille.

Vous pouvez ainsi obtenir une diversification suffisante même avec des montants mensuels « modestes ». Vous croyiez que des montants réduits étaient synonyme d’augmentation disproportionnée des frais ? Détrompez-vous : avec Gestion d’actifs, chaque versement est exécuté sans frais d’entrée ou de transaction pour nos clients.

Dès que vous opérez un premier investissement d’au moins 10.000 euros sur votre compte Gestion d’actifs, vous pouvez y transférer un montant fixe chaque mois conformément à votre plan d’investissement.

Nous préconisons toujours d’étaler les investissements dans le temps. Même quand un client qui dispose de 100.000 euros (ou plus) à investir nous demande si le moment est favorable, nous lui recommandons toujours d’investir 10.000 euros par mois pendant les dix prochains mois, par exemple.

Et naturellement de faire preuve de persévérance. Bonne chance !

Auteur

Dieter Haerens

Dieter Haerens est Country Manager BinckBank Belgique . Passionné par tous les secteurs de l'univers financier, les technologies et la customer centricity, il partage à l'occasion son opinion sur ces sujets.

AVERTISSEMENT

Cet article ne constitue ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de BinckBank. Avant d’effectuer un investissement, BinckBank contrôle si celui-ci vous convient sur la base de ce qu’elle sait de vos connaissances et de votre expérience relatives au produit de placement concerné. BinckBank vous avertira toujours s’il s’avère que vous ne disposez pas de connaissances et d’une expérience suffisantes ou si BinckBank n’a pas pu les évaluer.

Tout investissement comporte des risques. De manière générale, un investissement offrant une perspective de rendement élevé comporte des risques élevés.

Le traitement fiscal dépend des circonstances individuelles d'un client et peut être sujet à modifications à l'avenir.

Nos services s'accompagnent de frais et de charges que vous pouvez consulter dans la Liste des tarifs. Vous trouverez toutes les informations utiles et prescrites par la loi dans le Centre Documents.

Ces articles pourraient vous intéresser…