QUELLES ENTREPRISES SONT ENTRÉES EN BOURSE ET QUELLES IPO SONT EN PRÉPARATION ?

Bulletin Bourse Binck

Les investisseurs aiment placer leurs capitaux dans des fonds prestigieux qui connaissent depuis toujours une belle notoriété. Pour autant, l’arrivée de nouveaux venus sur le marché boursier est toujours très appréciée.

Chaque semaine ou presque, on peut ainsi lire qu’une entreprise s’apprête à vivre son premier jour de cotation, qu’une IPO – initial public offering – a été lancée ou qu’une nouvelle entrée en bourse se prépare. Qu’il s’agisse de faits ou de simples rumeurs, il nous semble que ces annonces sont suffisamment intéressantes pour y consacrer une nouvelle rubrique récurrente : le Bulletin Bourse Binck.

De nouveaux venus en bourse

HelloFresh

Une introduction boursière qui a bel et bien eu lieu fut celle du fournisseur allemand de repas HelloFresh, coté en bourse de Francfort depuis le 2 novembre. Selon De Tijd , dès l’ouverture de la bourse l’action gagna 3% par rapport au prix de souscription, qui était de 10,25 euros par action. L’entreprise souhaite profiter de cet apport de capitaux pour poursuivre sa croissance et affûter ses armes dans la compétition qui l’oppose aux supermarchés tentant de refaire leur retard sur le marché des boxes-repas.

VARTA

Le fabricant de piles Varta a rencontré un beau succès pour son entrée en bourse. Après avoir préparé son entrée durant de longs mois, l’entreprise allemande a été pour la première fois cotée sur la bourse de Francfort le 19 novembre et a, selon Reuters, connu une hausse immédiate de 39%. Même après cette entrée en bourse, l’investisseur autrichien Montana conservera une majorité dans l’entreprise, dont la valeur s’est établie après l’IPO à quelque 669 millions d’euros.

En route pour la bourse

Adyen

L’entreprise néerlandaise de technologie financière et de solutions de paiements croît rapidement et envisage donc sérieusement d’entrer en bourse aux États-Unis dans le courant 2018. C’est ce qu’a révélé son CEO Pieter van den Does début décembre à Bloomberg . Adyen regroupe déjà toute une série d’investisseurs intéressants tels que Mark Zuckerberg ou encore le fondateur de Twitter Jack Dorsey, qui évaluaient déjà l’entreprise à quelque 2,3 milliards de dollars en 2015, selon Bloomberg.

ALFEN

Le fabricant de batteries Alfen, établi à Almere, projette lui aussi d’entrer en bourse au premier semestre. Infestos, son propriétaire actuel, aurait selon De Telegraaf approché différentes banques afin de coordonner une IPO. Alfen compte 250 employés pour un chiffre d'affaires de 100 millions d’euros et fabrique des piles et bornes de charge pour les voitures électriques. Sa valeur est estimée entre 500 et 600 millions.

Aston Martin

Les amateurs d’actions ‘rapides’ pourraient bien être séduits par la possible entrée en bourse du fabricant britannique de voitures de sport Aston Martin. D’après le journal anglais The Times , les propriétaires italiens et koweïtiens actuels auraient déjà approché la banque Lazard afin de préparer une IPO. Les voitures exclusives sont bien connues des fans de James Bond, ces bolides ayant tenu la vedette dans nombre de ses films.

Pinterest

Après l’entrée en bourse de Snapchat, les IPO d’entreprises spécialisées dans les réseaux sociaux se sont quelque peu calmées et il en sera probablement encore ainsi quelque temps. Pinterest, qui semblait vouloir préparer une introduction sur le Nasdaq, a remis ses plans à plus tard après des résultats décevants, d’après MarketWatch . On s’attend à ce que l’entreprise, qui fut autrefois valorisée à plus de 12 milliards de dollars, ne franchisse le pas qu’en 2019.

Hunkemöller

Une autre marque grand public projetant une IPO, mais affichant une histoire bien plus riche, est la marque de lingerie Hunkemöller. Le propriétaire actuel, l’investisseur américain Carlyle Group, aurait porté son choix sur Amsterdam. D’après Nu.nl , une entrée en bourse rapporterait à l’actuel propriétaire quelque 600 millions d’euros. Hunkemöller fut fondée en 1886 et compte plus de 700 enseignes dans le monde entier.

Siemens Healthineers

Le géant allemand de l’électronique Siemens envisage au mois de mars une entrée sur la bourse de Francfort pour sa division médicale Siemens Healthineers. La scission de la division fait partie des projets de restructuration de Siemens, qui a déjà fusionné sa branche énergie éolienne avec l’Espagnole Gamesa. D’après Reuters , Siemens Healthineers sera valorisée à hauteur de quelque 40 milliards d’euros, soit 50% de plus que son concurrent direct Philips.

T-Mobile aux Pays-Bas

Un autre géant allemand, l’entreprise de télécoms T-Mobile, tablerait sur une entrée en bourse d’une partie de l’entreprise. D’après De Telegraaf , une entrée en bourse de la division néerlandaise serait envisagée, même si une fusion avec une autre entreprise de télécoms consisterait une autre option. Il y a quelques semaines, T-Mobile a en effet repris Tele2 aux Pays-Bas, sans que les conséquences de ce rachat sur un éventuel projet boursier ne soient encore connues.

Xiaomi

Si elle se réalise, l’entrée en bourse de l’entreprise chinoise Xiaomi, le 5e plus grand fabricant de smartphones au monde, pourrait bien être l’une des plus importantes de l’année. Selon Bloomberg , l’entreprise établie à Pékin pourrait atteindre une valeur de 50 milliards de dollar si elle optait pour une IPO. Les banques d’affaires qui se penchent actuellement sur cette entrée en bourse privilégieraient la bourse Hongkong.

Investir ou pas ?

Avant de décider ou non d’acheter des actions de ces entreprises et/ou de souscrire à une émission, il est essentiel que vous preniez en compte toutes les informations disponibles. Outre cette rubrique basée sur des articles des médias, il est important d’également consulter le prospectus.

Ces informations ne constituent ni un conseil d’investissement ni une invitation à effectuer certains placements dans le chef de BinckBank. Chaque investissement que vous envisagez doit être évalué en fonction de votre propre profil d’investisseur. BinckBank tient à vous rappeler que toute forme d’investissement comporte des risques. En général, un placement offrant un rendement potentiellement élevé entraînera généralement des risques plus importants.

Sources 
[1] https://www.tijd.be/markten-live/nieuws-aandelen/HelloFresh-maakt-geslaagd-beursdebuut/9949208?ckc=1&ts=1516271553
[2] https://www.reuters.com/article/varta-ipo/update-1-battery-maker-varta-jumps-on-frankfurt-stock-market-debut-idUSL8N1MU2D2
[3] https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-12-07/silicon-valley-backed-payments-processor-adyen-said-to-mull-ipo
[4] https://www.telegraaf.nl/financieel/1448769/energie-opslagbedrijf-alfen-wil-naar-beurs
[5] https://www.thetimes.co.uk/article/owners-drive-aston-martin-to-the-stock-market-7v5cj86z2
[6] https://www.marketwatch.com/story/pinterest-pushes-back-ipo-to-2019-after-revenue-miss-report-2017-12-20
[7] https://www.nu.nl/economie/5008946/lingerieketen-hunkemoller-werkt-beursgang-in-amsterdam.html
[8] https://www.reuters.com/article/us-siemens-healthineers/siemens-healthineers-in-pre-ipo-cost-cutting-drive-idUSKBN1F5112
[9] https://www.telegraaf.nl/financieel/1254905/beursgang-t-mobile-nederland-denkbaar
[10] https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-12-04/xiaomi-is-said-to-seek-valuation-of-at-least-50-billion-in-ipo

 

Augmentez vos connaissances, augmentez votre rendement

Avec la Binck Académie, apprenez à prendre des décisions capitales pour votre capital.

Inscrivez-vous à nos webinars