Bienvenue Chez Binck

Introduction débutants

Futures

Un contrat à terme ou ‘future’ est un contrat à terme standardisé qui se négocie en bourse. L’acheteur et le vendeur s’entendent sur un prix quant à une livraison dans l’avenir. Il existe des futures sur plusieurs sous-jacents : indices boursiers, obligations, matières premières et devises. Il y a ainsi un future sur le BEL20 - le BXF - mais celui-ci se négocie peu. Le future sur l’indice AEX hollandais (le FTI) est également bien connu en Belgique. La taille du contrat de ce future équivaut à 200 x l’indice. Si le niveau de l’indice est de 470, la position sur le marché (exposition) est donc de €  94.000.

Obligation de marge

Prendre une position de type future ne vous coûte rien en dehors des frais de transaction. En effet vous n’achetez rien, vous convenez juste d’une obligation. Pour ce faire, une marge ou dépôt de garantie est toutefois exigé. Ce montant servira de garantie pour le respect des obligations découlant du contrat future. L’ampleur de cette marge dépend d’un future à l’autre, ainsi que de la mobilité du sous-jacent. La plupart du temps, elle se situe entre 5% et 20% de la valeur (sous-jacente) nominale du future. Pour le future FTI, la marge varie entre € 8.000 et € 9.000.

Avantages et risques

Investir en futures présente plusieurs avantages :

  • Le marché est très liquide et se caractérise par un très petit spread (différentiel)
  • Vous pouvez prendre vos positions sur plusieurs marchés comme pour les indices suivants : Eurostoxx (FESX), Allemagne (FDAX), Pays-Bas (FTI), Belgique (BXF), Nasdaq (NQ), S&P 500 (ES), Nikkei (NKD) 
  • Les futures sont peu onéreux, du fait de l’exposition qui est créée
  • Les heures de trading sont étendues. Vous pouvez par exemple négocier de 8h à 22h le future sur l’indice AEX (FTI).

Inconvénients

  • L’effet de levier (= la multiplication de l’investissement) des futures est le principal risque lié à ce titre. En tant qu’investisseur, vous devez être dûment informé de l’exposition que représente un contrat future.

Exemple de négociation de future

Imaginons : vous pensez que l’AEX va connaître une hausse et vous voulez anticiper celle-ci avec un future. Le cours dans cet exemple est un niveau d’indice de 470. Voici les spécifications du contrat :

Sous-jacent
Indice AEX
Nom
FTI
Ampleur du contrat
200 x l'indice
Tick size minimale
0,05 (€10)
Heures de trading
8.00 - 22.00
Settlement
Cash
Margin
€ 9.000 (variable : en fonction de la volatilité et du niveau de l’indice AEX)
Expiration
3e vendredi du mois de l’échéance
Devise
Euros
Bourse
NYSE Euronext

En achetant ce future, vous gagnerez € 200 à chaque hausse d’un point de l’indice, car la taille du contrat de ce future est de 200. Mais cela signifie aussi que vous prenez une position pour 200 x le niveau de l’indice. Dans cet exemple (index 470), cela signifie que vous prenez position pour € 94.000 (= 200 x 470). 

Imaginons que vos prévisions se réalisent : l’indice grimpe en effet de 3% pour s’établir à 484,10. Vous gagnez donc 14,1 points. Fois 200, cela revient donc à un bénéfice pécuniaire de € 2.820. Quel aurait été votre gain si vous aviez directement investi  € 94.000 dans une action individuelle augmentant de 3% ? Exactement : € 2.820 également. Vous le voyez : vous pouvez atteindre un bénéfice aussi important avec une mise de départ bien plus modeste (€ 9.000 vs € 94.000).

Que coûte un future ?

Pour un future AEX, vous avez en moyenne besoin d’une marge d’environ € 9.000. Attention ici aux possibles malentendus : le future ne vous coûte donc pas € 9.000, pas plus que l’action ne vous coûte € 94.000. Le risque du marché est de € 94.000 (et non € 9.000).

Comment êtes-vous payé ?

Le future sur l’indice AEX est calculé quotidiennement. Cela signifie que, chaque jour, on examine s’il faut ajouter ou débiter de l’argent. Un exemple pour éclaircir ce point : vous achetez le lundi à 12h04 un future AEX à 475. Le cours d’expiration, ce jour-là, atteint 477,30. Vous percevez la différence (2,3 points x 200). Le mardi, vous ne vendez pas le future et celui-ci clôture à 479,30. Vous percevez € 400 (2 points x 200). Mercredi est une journée maussade : à la clôture, le future chute à 476 et € 660 sont débités. C’est toujours plus que quand vous aviez débuté, mais vous voyez ainsi qu’un suivi quotidien est conseillé. Car cela peut parfois aller très vite.

Si vous conservez le future jusqu’à la date d’expiration, c’est le prix de règlement final (final settlement) qui a cours plutôt que la fixation du prix (fixing). Le fixing (officiellement l'EDSP: Exchange Delivery Settlement Price) est déterminé en prenant le niveau moyen des 31 écarts de cours entre 15h30 et 16h00 le jour de l’expiration. Vous êtes rétribué en cash.

Formation des prix des futures 

Le prix des futures s’établit grosso modo de deux façons. La première est le principe d’arbitrage, qui s’applique à la quasi totalité des futures financiers, comme par ex. un future sur indice. La deuxième façon est le principe de l’offre et de la demande.

Arbitrage

Le cours actuel du sous-jacent + les coûts de la conservation du sous-jacent moins les revenus intermédiaires. Cela signifie que le prix du future sur l’indice AEX s’établit comme suit : (cours actuel + frais d’intérêt) - dividende.

Si le cours actuel du panier d’actions sous-jacentes est de 470, que les intérêts (indemnités journalières) pour 1 mois se montent à € 0,30 et que le dividende pour le mois à venir est de 0, le prix théorique du future s’établit à 470,30. Les écarts de ce prix disparaîtront du fait de l’arbitrage.

Offre et demande

Ce principe s’applique lorsque le sous-jacent ne peut être créé (comme pour un future sur indice). Les matières premières telles que le pétrole, les céréales et l’or en constituent des exemples.

Utilisation défensive des futures sur indice

Imaginons : vous possédez un portefeuille d’actions d’une valeur de € 500.000 et celui-ci suit pratiquement en 1-sur-1 l’indice AEX. Vous comptez bientôt partir en vacances et vous souhaitez minimiser les risques du marché pour votre portefeuille. Vous décidez de le faire avec un future AEX. Pour couvrir vos € 500.000, vous devez savoir combien de futures vous devrez négocier. Pour cela, vous devez diviser la valeur de votre portefeuille par la valeur du future (niveau d’indice actuellement à 470). Ce qui vous donne : € 500.000 / € 94.000 =  5,31 futures. Vous vendez 5 futures et partez ensuite en vacances l’esprit tranquille.

Scénario 1

L’AEX a baissé de 10% pour s’établir à 423 et votre portefeuille a perdu 10% de sa valeur (= € 50.000). Par contre, votre future vous fait gagner de l’argent : vous gagnez 47 points par future x 5 x 200 = € 47.000. Au final, vous subissez une perte de € 3.000 (car vous avez vendu 0,14 future trop peu).

Scénario 2

L’AEX a augmenté de 10% pour s’établir à 517 et votre portefeuille vaut à présent € 550.000, mais vous perdez de l’argent sur vos futures. Vous perdez 47 points x 5 x 200 = € 47.000, ce qui vous vaut donc (si l’on additionne les bénéfices sur votre portefeuilles d’actions) un gain net de € 3.000 (à nouveau du fait de l’arrondi de 5,31 à 5 futures).

Scénario 3

Le niveau de l’indice est à votre retour identique à celui au moment de votre départ : 470 points. Vous ne gagnez ni ne perdez rien.

Si vous vous couvrez (hedge) par le biais de futures, il est capital que votre portefeuille d’actions soit bien corrélé avec vos futures. Il est également essentiel de bien réaliser que vous ne gagnerez donc pas d’argent avec un portefeuille entièrement couvert. Mais cela vous permettra en tout cas de partir en vacances sans crainte. Et ça aussi, ça a de la valeur.

Futures chez Binck

Chez Binck, vous pouvez négocier les futures suivants :

Future
Sous-jacent
FTI
AEX-index
FMX
AMX index (Amsterdam midcap)
BXF
BEL20
FDAX
DAX index
FESX
Euro Stoxx 50
FED
Euro/Dollar
FGBM
Obligations de l’État allemand à moyen terme
FGBL
Obligations de l’État allemand à long terme

Vous avez indiqué à l’ouverture de votre compte que vous ne souhaitiez pas encore négocier des futures ? Vous pouvez aisément modifier ce paramètre en signant le Contrat Options et Futures et en le renvoyant à Binck, Italiëlei 124 boîte 101, 2000 Anvers. Nous veillerons à ce que vous puissiez négocier des futures dans les plus brefs délais.

Vous pouvez également signer le document digitalement. Vous découvriez dans ce tutoriel  comment faire. 

Pour de plus amples explications sur les caractéristiques, risques et coûts ainsi que sur la fiscalité liée au produit d’investissement futures, nous vous renvoyons à la brochure informative ‘Futures’. 

Options Options Produits à effet de levier Produits à effet de levier