Bienvenue Chez Binck

Introduction débutants

Obligations

En souscrivant une obligation, vous prêtez en réalité de l’argent à une entreprise, un pays ou une province. En échange, vous recevez une rente, également appelé coupon. La créance sera remboursée à l’échéance, pour autant bien sûr que l’entreprise ou l’état ne fasse pas faillite. L’émission d’une obligation permet à ce pays ou cette entreprise d’attirer des capitaux, par ex. pour réaliser des investissements. Les obligations ne confèrent pas de droit de vote ni de droit de propriété dans l’institution émettrice.

En règle générale, plus le risque est élevé, plus votre rendement potentiel est important (et vice-versa).

Une obligation se compose de quatre caractéristiques importantes :

  • Valeur nominale : la valeur nominale (ou ‘pair’) d’une obligation est la valeur à laquelle l’obligation a été émise et sera aussi - normalement - remboursée. 
  • Coupon obligataire : le coupon obligataire est le pourcentage d’intérêts payé tout au long de la durée de l’obligation. La date à laquelle celui-ci est versé est fixée, c’est la date du coupon. Dans bien des cas, le taux d’intérêt est lui aussi fixé. Dans le cas des obligations corporatives (obligations émises par des entreprises), le taux d’intérêt peut toutefois être adapté en fonction de la rentabilité de l’entreprise.
  • Échéance : une obligation est souvent assortie d’une échéance. Celle-ci est inscrite sur l’obligation et est la date à laquelle la valeur nominale de l’obligation sera remboursée.
  • Cours : les obligations se négocient librement et sont donc soumises aux variations de cours, qui dépendent le plus souvent du niveau du taux d’intérêt général. Le cours d’une obligation est exprimé en un pourcentage de la valeur nominale. Lorsque le cours de l’obligation équivaut à sa valeur nominale, on dit que le cours est exprimé à 100%. C’est ce qu’on appelle un cours ‘au pair’. Si le cours de l’obligation est supérieur/inférieur à sa valeur nominale, le cours est alors ‘au-dessus/en-dessous du pair’. 

La notation d’une obligation peut se présenter comme suit : “3.5% Belgique 2010-20”. Cours: 111,5%. 2010 est l’année d’émission et 2020 l’année de remboursement. 111,5% est le cours de l’obligation (celui-ci est toujours exprimé en pour-cent). L’instance émettrice est la Belgique, il s’agit donc d’une obligation d’État.

Risque débiteurs

L’instance émettrice doit être chaque année en mesure de payer le coupon et, à l’échéance, de  s’acquitter de la valeur nominale de l’obligation. Le risque que ces montants ne soient pas acquittés – du fait d’une faillite, par exemple – est appelé le risque débiteurs. Pour pouvoir estimer ce risque, vous pouvez notamment vous baser sur le rating d’agences de notation telles que Moody’s ou Standard & Poor’s. Ou sur votre intuition, bien sûr.

Risque d’intérêt

Le cours d’une obligation dépend fortement de la hauteur des intérêts. Vous pouvez partir du principe que si le taux d’intérêt du marché des capitaux augmente, le cours de l’obligation baissera et inversement.

En règle générale, les obligations de longue durée sont plus sensibles aux variations des taux que les obligations ayant une échéance courte. Si le taux d’intérêt grimpe, les intérêts de votre coupon seront moins intéressants. C’est nettement plus grave lorsque l’échéance de votre obligation se situe dans 20 ans que si elle était prévue pour dans deux mois. Dans un tel cas, le cours de l’obligation avec une échéance de 20 ans baissera donc plus fortement que le cours de l’obligation venant à échéance dans deux mois.

Pour de plus amples informations sur les risques, caractéristiques, coûts et fiscalité liés au produit d’investissement des obligations, nous vous renvoyons volontiers à la brochure informative ‘Titres de créance’.

Trackers Trackers Options Options