Prêter des titres ?
Chez BinckBank, ça paye !

Tentez d’engranger un rendement supplémentaire sur votre portefeuille d’investissement via Securities Lending.

Commencez aujourd'hui à Négocier

Par défaut, BinckBank ne prête pas les titres de ses clients. Vous pouvez toutefois prêter à une tierce partie, via Securities Lending, les titres qui se trouvent dans votre portefeuille. En échange, vous recevrez une rémunération qui, après déduction des frais , est réparti sur une base 50/50.


Rendement supplémentaire

BinckBank est la seule à proposer une rémunération répartie sur une base 50/50 entre vous et BinckBank, après déduction des frais . Vous avez ainsi la possibilité de vous offrir un petit ‘extra’ bienvenu sur votre portefeuille d’investissement.

Activation simple

En tant que client Négocier den BinckBank, vous activez le service ‘prêt de titres’ en toute simplicité et vous y mettez fin quand vous le souhaitez.

Négociez en toute sécurité

Vous pouvez encore à tout moment vendre vos titres, même s’ils sont prêtés. De plus, vous conservez vos droits de dividendes sur les actions prêtées.

Le prêt de titres en chiffres

   

Mise à jour des chiffres jusqu'au 10/02/2019


Le prêt de titres dépend de l’offre et de la demande sur le marché des prêts. Vous pouvez connaître grâce à la Hotstock list 50 quelles actions ont la préférence des emprunteurs.

Quels sont les risques inhérents au prêt de titres ?

Binckbank étant votre contrepartie, vous encourez un risque de contrepartie à l’égard de BinckBank. Le prêt de titres est toutefois sûr. Nous veillons en effet à ce qu’il y ait toujours une caution suffisante chez nous. S’il devait arriver quoi que ce soit à BinckBank, cette caution sera utilisée pour vous restituer le même nombre de titres prêtés. Si BinckBank venait à faire faillite et que la caution ne suffit pas à racheter les titres prêtés, vous conserverez une créance subordonnée à l’égard de BinckBank.


Si vos titres sont prêtés, vous conservez un risque économique sur ces titres. Ce qui signifie que votre risque de change persiste sur les titres prêtés.