LE PRÊT DE TITRES ? C'EST POSSIBLE!

Activez le service «Prêt de titres» et obtenez un rendement supplémentaire sur votre portefeuille d'investissement.
Curieux de savoir si votre portefeuille est éligible à ce service?
Consultez alors la liste Hot Stocks 50.

Tous vos avantages en un clin d’œil

  • Rendement supplémentaire sur votre portefeuille
  • Facile à activer et arrêter
  • Achat, vente et perception de dividendes reste possible

  • Maintenant aussi pour les effets canadiens et américains !

Utile à savoir

  1. Connectez-vous et identifiez-vous ici.

    login_seclending

  2. Accéder à l’élément de menu 'Mon compte' et ensuite à 'Préférences'

    login_seclending

  3. Sous l’onglet 'Produits et Services', activer la fonction 'Prêt de titres'

    login_seclending

Le prêt de titres en chiffres

Questions fréquentes

Vous ne le remarquerez même pas. Binck est dans tous les cas votre contrepartie et elle est donc responsable de la rétrocession de vos titres. Binck prendra les actions qui s’imposent à l’égard de la contrepartie. Dans la plupart des cas, cela se traduira par la liquidation de la caution et le rachat des titres.

Vous partagez avec Binck la rémunération que paie la partie qui emprunte vos titres dans un rapport 50/50 après déduction des frais dans le chef de nos partenaires à ce service. Le précompte mobilier s'applique aussi. La rémunération est fixée sur une base journalière. Vous n’avez donc pas besoin de conserver longtemps vos titres pour entrer en ligne de compte pour une rémunération.

La rémunération est payée au début de chaque mois, pour autant que le montant de € 0,25 (avant déduction du précompte mobilier) soit atteint. Les montants inférieurs à € 0,25 (avant déduction du précompte mobilier) ne sont pas versés sur le compte mais gardés jusqu’au moment où le montant total à verser est suffisamment élevé.

La rémunération est versée dans la devise du titre qui a été prêté. Au cas où les titres prêtés sont émis en diverses devises, vous recevrez par devise/titre une rémunération sur le compte en devises correspondant. Si vous ne possédez pas de compte dans la devise correspondante chez Binck, la rémunération sera convertie en euros et versée sur votre compte en euros. Le cas échéant, le tarif de cours de change en vigueur  sera appliqué.

En cas de «Prêt de titres», vous conservez la propriété économique des titres prêtés. Cela signifie que vous continuez de courir un risque de change, comme ce serait le cas si vous ne prêtiez les titres. La propriété juridique réside toutefois auprès de la partie qui emprunte. Durant la période de prêt, vous ne disposez donc par exemple pas de droit de vote lors d’une assemblée générale d’actionnaires.

Si vos titres sont prêtés alors qu’un dividende ou un coupon est émis, vous recevrez un versement de remplacement équivalent au montant du dividende ou du coupon émis (car les actions ou obligations prêtées ne sont, d’un point de vue juridique, plus en votre possession).

Si la société émet un dividende optionnel sur une action prêtée, vous gardez la possibilité de choisir entre un dividende sous forme d’actions ou sous forme d’espèces. Si vous optez pour un dividende sous forme d’actions, les nouvelles actions seront rajoutées à votre compte-titres.  Si vous optez pour un dividende sous forme d’espèces, vous recevrez un versement de remplacement équivalent au montant du dividende.

Dans les deux cas, à savoir aussi bien lors de la perception du dividende sous forme d’actions qu’en espèces, le prélèvement de la taxe à la source (si d’application) et du précompte mobilier belge reste d’application de la même façon que lorsque les titres ne font pas l’objet d’un prêt de titres. 

Pour les titres américains et non américains, le même prélèvement à la source est retenu sur un versement pareil que celui d’application dans le cadre d’un dividende ou paiement de coupon pour ces titres. Tant pour les titres américains que non américains, le précompte mobilier est toujours retenu afin d’obtenir le montant net versé par BinckBank.

En cas de corporate action – p.e. des émissions de droit ou des reprises –, Binck essaie de réclamer la restitution des titres empruntés avant que cette corporate action n’ait lieu. Si elle n’y réussit pas (dans les  délais), Binck veille à ce que le traitement de la corporate action se déroule de façon identique comme si Binck n’aurait pas prêté les titres.

En cas de prêt de titres, la propriété juridique est transférée vers la partie qui emprunte. Dans un tel cas, vous n’aurez donc pas de droit de vote lors d’une assemblée générale d’actionnaires. Si vous avez activé le «Prêt de titres», vous ne pouvez donc ni vous présenter ni participer à ces réunions.

Lorsque vous prêtez des titres qui servent de couvertures aux options call vendues, cette couverture reste valable. Vous resterez en effet propriétaire économique de vos titres. Lorsqu’il vous est demandé de fournir les titres à la date d’échéance de l’émission d’options call, Binck veillera à ce que vous les receviez à temps afin de pouvoir satisfaire à vos obligations.


En faisant appel au service «Prêt de titres», vous acceptez que les titres de votre portefeuille puissent être prêtés à une tierce partie. En échange de ce prêt, vous recevez une rémunération de la part de Binck.

Binck choisit de laisser à ses clients le soin de décider eux-mêmes s’ils souhaitent ou non prêter leurs titres via une possibilité appelée ‘opt-in’. C’est donc vous qui décidez - ou pas - d’activer le service «Prêt de titres». Contrairement à plusieurs banques et brokers de type ‘discount’, Binck se montre totalement transparent quant à ses activités de prêt de titres. Binck distribue une rémunération à ses clients. Dès le début, sa communication quant au partage des revenus est extrêmement claire.

«Le prêt de titres» s’applique à tous les titres figurant dans l’offre que Binck a fixée pour ce service. Il s’agit essentiellement d’actions et d’obligations cotées sur les bourses que Binck propose aujourd'hui sur ses plateformes de négoce. Vous trouverez ici une liste actualisée des titres les plus prêtés au sein de cette offre.

Si vous faites usage de ce service, vous ne saurez pas à l’avance quels titres de votre portefeuille seront prêtés par Binck. Dans la pratique, le pourcentage des titres prêtés à un moment donné peut varier de 0% à 100%. Ici aussi, l’offre et la demande sur le marché des prêts joueront un rôle crucial. C’est la raison pour laquelle Binck ne peut garantir que (tous) vos titres seront prêtés ou que vous recevrez chaque mois une rémunération pour le prêt de vos titres.

Vous pouvez à tout moment vendre ou racheter vos positions comme vous en avez l’habitude.

Des parties possédant de grands portefeuilles d’actions telles que les fonds de pension, les companies d’assurances, les brokers, les banques et autres investisseurs sont pour la plupart actives sur le marché des prêts. Mais les fonds d'investissement et ETF peuvent également prêter des titres. Pourquoi le font-ils ? Parce que, pour le prêt de titres, ils reçoivent une rémunération augmentant ainsi le rendement de leur portefeuille d’investissement. Avec ce service, nous permettons dorénavant à l’investisseur particulier de profiter lui aussi d’un rendement supplémentaire sur ses titres.

De nombreuses raisons incitent les parties à prêter leurs titres sur le marché. Certaines parties prêteront par exemple des titres pour une courte période afin de pouvoir satisfaire dans les temps à une obligation de livraison urgente. Les Market makers peuvent quant à eux prêter des titres afin de neutraliser des positions risquées. D’autres enfin peuvent prendre une position short sur les titres prêtés afin de les racheter plus tard à un prix inférieur.

Binck détient un compte distinct pour tous les titulaires de compte qui font appel au «Prêt de titres». Binck sait ainsi quels titres sont disponibles en vue d’un prêt. Ces titres sont utilisés par Binck sur base d’une attribution arbitraire et sont ensuite transférés au marché.

Vous prêtez vos titres à Binck. Binck se rend ensuite sur le marché du prêt en essayant de prêter les titres contre une rémunération adéquate. Binck est donc toujours votre contrepartie et est responsable de la rétrocession de vos titres. Binck collabore avec des établissements financiers réputés ayant une grande expérience en matière de prêt de titres. Ces établissements prennent en charge une partie de l’administration liée au service. Ils s’assurent par ailleurs que la partie utilisatrice fournisse une caution et vérifient que cette caution soit toujours suffisante au regard de la valeur des titres prêtés.

En cas de prêt de vos titres, ceux-ci ne sont plus soumis à la Loi néerlandaise visant la circulation de valeurs mobilières. En cas de faillite éventuelle de Binck, ces actions ne sont donc plus exclues de l’ensemble des avoirs de Binck. C’est la raison pour laquelle Binck s’assure d’une caution suffisante. Celui-ci se compose d’obligations (d’État). Cette caution représente une valeur équivalant à minimum 105% de la valeur des titres prêtés et chaque jour, elle est adaptée. Au cas où Binck ne serait pas en mesure de vous rétrocéder vos actions à cause d’une faillite, vous avez le droit de réclamer cette caution en tant que client. A ces fins, Binck a constitué une fondation (de droit Hollandais). Cette fondation récupérera la garantie au nom des clients afin de racheter les titres que vous lui avez prêtés. Binck vous offre donc via cette structure une sécurité adéquate pour les titres que vous avez prêtés. Binck est de surcroît une banque solide occupant une position financière saine et opère sous le contrôle de l’AFM.

Binck étant votre contrepartie, vous courez uniquement un risque de contrepartie à l’égard de Binck. Binck prend de son côté les mesures nécessaires et prévoit suffisamment de garanties. Vous encourez donc un risque de faillite vis-à-vis de Binck. Si Binck venait à faire faillite et que la caution ne suffit pas à racheter les titres prêtés, vous conserverez une créance pour le surplus à l’égard de Binck. Si vos titres sont prêtés, le risque économique sur ces titres reste chez vous. Ce qui signifie que votre risque de change persiste sur les titres prêtés.